Chicago Bulls 2018/2019

Les fans sont en rogne après le tandem destructeur Forman/Paxson. Un gros contrat pour Jabari Parker, Zach LaVine en pleine santé et l'un des joueurs les plus prometteurs: Lauri Markkanen.
Avatar de l’utilisateur
Chicago_6
Franchise Player
Messages : 315
Inscription : ven. oct. 12, 2018 3:26 pm
Localisation : Birmingham
Contact :
Re: Chicago Bulls 2018/2019

Message par Chicago_6 » lun. avr. 01, 2019 3:53 pm

Non, on n'a, encore une fois, jamais été au complet cette saison. Dunn, Portis et Markkanen ont loupé les 2 premiers mois, pas de Training Camp pour le Finlandais, quand ils sont revenus LaVine a manqué quelques matchs, Portis s'est à nouveau blessé, les 2 rookies se sont blessés en janvier, Portis a été tradé contre Porter qui s'est blessé aussi ... Bref à part février qui a été correct, l'échantillon reste ultra faible. Ajoute à ça un changement de coach qui a eu du mal à passer au début et ça donne ce genre de saison. Actuellement on a notre 5 de départ projeté de l'an prochain qui est à l'infirmerie ...
Facebook (Chicago Bulls 6), Twitter (@FrenchBullsFan), Youtube (FrenchBullsTV) ... JE SUIS PARTOUT !

Avatar de l’utilisateur
Chicago_6
Franchise Player
Messages : 315
Inscription : ven. oct. 12, 2018 3:26 pm
Localisation : Birmingham
Contact :
Re: Chicago Bulls 2018/2019

Message par Chicago_6 » lun. avr. 01, 2019 4:14 pm

LE BAROMÈTRE DES BULLS (S5, EP24)

Image

3 défaites de plus au compteur et une liste de blessés de plus en plus conséquente, la fin de saison des Bulls est un vrai calvaire qui confirme cette sensation d’immense gâchis ou l’échantillon pour observer nos éléments majeurs évoluer ensemble aura été de trop courte durée une fois de plus. Le groupe actuel est composé en majorité de joueurs de G-League (Brandon Sampson, Rawle Alkins, Walter Lemon Jr, JaKarr Sampson) ou passé par la G-League dernièrement (Ryan Arcidiacono, Antonio Blakeney). Le point positif est que chacun d’entre eux souhaite prouver sa valeur pour intéresser les Bulls ou une autre équipe, donc ils jouent à fond et c’est appréciable à ce moment de la saison, à l’image de la prestation de Lemon Jr contre Toronto. Mais le souci, c’est que ça se fait au détriment du collectif car chacun souhaite se montrer et attirer les lumières sur lui. Du coup on assiste à beaucoup de un contre un, très peu d’attaques placées avec des systèmes définies ou de tactiques mises en place, tandis que la défense est au mieux expérimentale avec un vécu collectif proche du néant et ou là encore ça se joue plus à l’envie qu’au talent pur. Ceci étant, voir Shaquille Harrison performer comme il le fait actuellement est particulièrement encourageant. Lui saisi clairement sa chance et montre ce qu’il sait faire, même si son répertoire offensif reste limité à pénétrer en force et obtenir la faute. Mais comment ne pas adorer l’énergie, l’implication et le sens du sacrifice qu’il met dans tout ce qu’il entreprend, que l’équipe mène de 10 ou qu’elle perde de 25 points ? De quoi faire passer un peu la pilule concernant les défaites à répétition et l’annonce des soucis de santé de Lauri Markkanen ? Pas exactement, mais c’est quand même agréable à suivre et ça rend la fin de saison un poil moins triste. En attendant il ne reste (déjà) plus que 5 matchs avant de partir sur un long été qui va s’annoncer important pour la suite (comme tout les étés, pas de surprise).

Résultats de la semaine :

L @ Toronto 112-103
L vs Portland 98-118
L vs Toronto 101-124

Le meilleur :

Shaquille Harrison (↑) : – 31.7mins, 17.0pts à 22/44 aux tirs dont 1/8 à 3pts, 7.7rbs, 3.0asts, 2.0stl – Déjà en grande forme depuis quelques semaines, Shaq a passé la vitesse supérieure avec un scoring régulier et efficace avec toujours plus d’attaques du cercle, toujours plus de finitions main gauche après avoir absorbé le contact, toujours plus d’hustle plays et de courses effrénées pour revenir en défense et se battre, peu importe le score. Shaq n’est qu’amour !

Grand Soleil :

Walter Lemon Jr (E) : – 1 match, 31mins, 19pts à 8/15 aux tirs, 4rbs, 6asts, 1stl, 1blk – C’est la belle histoire côté Bulls en ce moment ! A presque 27 ans, le natif de Chicago a enfilé le maillot de son équipe favorite et régalé le United Center avec de superbes attaques du cercle, une énergie débordante et une vraie fierté de pouvoir se montrer devant sa famille et ses amis. De grosses qualités athlétiques et une bonne vision du jeu pour se shooteur gaucher qui a brillé toute l’année en G-League.

Image

Timothé Luwawu-Cabarrot (↑) : – 27.0mins, 10.3pts, 12/28 aux tirs dont 7/17 à 3pts, 4.3rbs, 1.3ast, 0.7blk – Il a conclu la semaine avec son meilleur match sous le maillot des Bulls, avec toujours les mêmes ingrédients : des entrées pleines d’énergie, de l’adresse de près comme de loin, un jeu collectif, de la combativité en défense. Toute sa semaine a été de cet acabit. Il se montre un maximum pour essayer de rester dans le groupe l’an prochain.

Beau :

Ryan Arcidiacono (↑) : – 22.7mins, 11.0pts à 13/30 aux tirs dont 5/11 à 3pts, 3.7rbs, 2.7asts, 0.7stl – Il a retrouvé le poste de titulaire et a su bien faire tourner l’équipe par séquence, avec aussi une bonne adresse de près comme de loin et avec sa combativité habituelle. Il profite de l’opportunité qui lui est donnée de se montrer.

Antonio Blakeney (↑) : – 23.7mins, 11.0pts à 13/37 aux tirs dont 2/9 à 3pts, 4.7rbs, 2.3asts – De gros coups de chauds par séquence et une bonne prise de responsabilités offensives surtout avec peu de scoreurs autour de lui. La plupart de ses shots étaient bien pris, dans le rythme, ce qui n’a pas toujours été son habitude cette saison. Par contre toujours aussi peu impliqué en défense.

Image

Cristiano Felicio (=) : – 25.3mins, 8.3pts à 9/16 aux tirs dont 0/2 à 3pts, 7.0rbs, 0.7stl – Il a souffert en défense notamment face aux intérieurs des Raptors qui shootent de loin et l’ont obligé à s’éloigner du cercle ce qui n’est pas sa meilleure qualité. Peu impliqué offensivement mais peu de déchet quand c’est le cas, quelques bons rebonds offensifs et des screens.

Robin Lopez (↓) : – 25.7mins, 9.0pts à 12/24 aux tirs dont 0/2 à 3pts, 4.7rbs, 3.3asts – Alors qu’il est probablement le scoreur le plus prolifique encore capable de jouer, en tout cas le plus sur, il a été assez peu impliqué offensivement, à l’image de son 1/4 aux tirs contre les Raptors. Ça vient aussi du fait que les joueurs qui l’entourent veulent prouver leurs qualités et prennent eux mêmes les tirs. A part ça il continue de faire le taf efficacement, notamment en défense.

Nuageux :

Rawke Alkins (E) : – 2 matchs, 17.0mins, 4.5pts à 3/11 aux tirs dont 0/3 à 3pts, 5.5rbs, 2.0asts – Très très discret contre Portland avant de se mettre plus en évidence contre Toronto avec de bonnes attaques du cercle et quelques bons rebonds, un qualité toujours intéressante pour un arrière. Parfois un peu lent sur ses déplacements latéraux en défense mais potentiel physique certain.

Brandon Sampson (E) : – 25.0mins, 7.0pts à 8/19 aux tirs dont 2/8 aux tirs, 2.0rbs, 1.3ast – De la G-League à titulaire en NBA, Sampson a connu une quinzaine particulièrement faste, profitant des blessures pour faire son trou. A part quelques tirs contrés, son adresse quand il attaque le cercle a été excellente. Moins bien de loin et une défense pas toujours très active alors qu’il pourrait mieux jouer de ses qualités athlétiques.

Image

Wayne Selden Jr (=) : – 31.3mins, 13.3pts à 17/40 aux tirs dont 4/12 à 3pts, 5.3rbs, 2.0asts, 1.3stl – Le pauvre n’a pas la tâche facile de jouer poste 4 ce qui le gène grandement vu son manque de taille et de physique et offre de grosses possibilités de match-ups à l’adversaire, à l’image d’Ibaka au dernier match. Il a tenté de compensé offensivement avec de bons drives et quelques floaters pas vilains mais c’était moins précis au fil de la semaine.

Pluie :



Tempête, Orage, Blizzard … :

Lauri Markkanen (↓) : – 1 match, 16mins, 10pts à 2/10 aux tirs dont 1/3 à 3pts, 9rbs, 2blks – Une mi-temps sans rythme ni adresse à Toronto avant des soucis de battements de coeur qui l’ont contraints à arrêter de jouer. Pas la fin de saison qu’on espérait de lui et pour lui …

G-League :

Sans Brandon Sampson et Rawle Alkins retenu dans l’effectif principal, les Windy City Bulls se sont inclinés 95-82 à Westchester dans un match unique en Play-Off et leur saison est donc terminée. Walter Lemon Jr (29pts, 7rbs, 7asts à Westchester) a par la suite signé un contrat jusqu’à la fin de la saison avec les Bulls tandis que JaKarr Sampson a reçu un 10 day contract.

Infirmerie :

Il y a bientôt plus de joueurs dans cette section que de joueurs valides, c’est dire l’hécatombe. Récapitulons : Wendell Carter Jr, Chandler Hutchison et Denzel Valentine sont OUT jusqu’en septembre, ça ne change pas. Ils ont été rejoint pas Lauri Markkanen et ses soucis de battement de coeur. Ce dernier s’est montré rassurant et estime qu’il n’y a rien à craindre, il doit juste se reposer. Pendant ce temps Kris Dunn a loupé toute la semaine avec ses problèmes de dos. Pas sur qu’il revienne pour les derniers matchs, tout comme Zach LaVine (cuisse + genou) et Otto Porter Jr (élongation de l’épaule) même si ce dernier à fait le voyage avec le groupe dimanche pour se rendre à NY puis Washington.

Image

La semaine à venir :

01/04 @ New York
03/04 @ Washington
06/04 vs Philadelphie

La déclaration de la semaine :

« C’est un rêve qui se réalise. J’ai grandi en regardant les Bulls tout le temps. Etant natif de Chicago c’est vraiment spécial de pouvoir jouer ici, devant ma famille et mes amis. Derrick Rose est mon joueur préféré, encore aujourd’hui. La première fois que je l’ai vu il jouait à Simeon High School, je l’ai vu dunker sur tout le monde et je voulais être comme lui. Depuis je l’ai toujours suivi, j’ai vu comment il se comportait et comment il a toujours gardé confiance en lui. Quand je vois que je vais jouer pour les Chicago Bulls, je me dis que tout est possible. Je pense que si je peux fouler le United Center avec ce maillot, tout le monde peut le faire, surtout avec mon parcours et les circonstances que j’ai connu. C’est juste une preuve que quand vous continuez de bosser dur et que vous faites les bonnes choses, ça fini par payer. » Walter Lemon Jr après avoir signé un contrat jusqu’à la fin de saison avec les Bulls.

La perf’ de la semaine :

C’était le Walter Lemon Jr Show face aux Raptors ! Le natif de Chicago a multiplié les attaques du cercle et fait admirer sa finition main gauche, son 1er pas rapide et aussi signé quelques superbes passes dans de petits espaces. Une prestation d’ensemble de qualité :

Facebook (Chicago Bulls 6), Twitter (@FrenchBullsFan), Youtube (FrenchBullsTV) ... JE SUIS PARTOUT !

Avatar de l’utilisateur
Casi-fo
Franchise Player
Messages : 359
Inscription : mar. oct. 16, 2018 7:37 pm
Re: Chicago Bulls 2018/2019

Message par Casi-fo » sam. avr. 06, 2019 6:15 am

Le fait de ne pas avoir pu être au complet est sacrément pénalisant pour le développement collectif et la progression de l'ensemble du groupe. Pour Lemon JR c'est une belle histoire en cette fin de saison.

Avatar de l’utilisateur
Ceejay
All-Star
Messages : 579
Inscription : ven. oct. 12, 2018 9:52 pm
Localisation : Toulouse
Contact :
Re: Chicago Bulls 2018/2019

Message par Ceejay » sam. avr. 06, 2019 2:27 pm

Walton Lemon, ça fait nom de personnage de dessin animé. :D

Avatar de l’utilisateur
Chicago_6
Franchise Player
Messages : 315
Inscription : ven. oct. 12, 2018 3:26 pm
Localisation : Birmingham
Contact :
Re: Chicago Bulls 2018/2019

Message par Chicago_6 » lun. avr. 08, 2019 6:02 pm

LE BAROMÈTRE DES BULLS (S5, EP 25)

Image

Il ne reste (déjà) plus que 2 matchs dans cette saison qui aura été tout sauf régulière entre les blessures et les méformes des uns et des autres, avec un dernier back-to-back pour conclure (NY mardi et à Philadelphie mercredi). L’occasion pour Jim Boylen de continuer à expérimenter différents 5 de départs et rotations, avec désormais Walter Lemon Jr titulaire à la mène, un coup Timothé Luwawu-Cabarrot starter en 3, un coup Rawle Alkins … bref ça change tout le temps mais le pauvre Selden reste collé à un poste 4 qui ne lui va pas pour des raisons évidentes de manque de taille. Et si Boylen décidait d’insérer JaKarr Sampson à ce poste pour les 2 derniers matchs, afin en plus de décaler Selden à son vrai poste en sortie de banc ? Affaire à suivre mais entre l’impact qu’à eu JaKarr depuis son arrivée en 10 day contract et les performances forcément compliquées de Selden, ça peut bénéficier aux 2 joueurs. De leurs côtés les joueurs de G-League continuent de se montrer et faire parler d’eux pour espérer intéresser une franchise cet été. Sampson et Lemon saisissent l’opportunité à fond tandis que Brandon Sampson et Alkins ont plus de mal à se mettre en évidence. Et que dire de Blakeney qui ne joue même plus ? Son sort semble sceller s’il ne fait même plus partie des plans avec cet effectif là … Pour ce qui est du classement, les Bulls sont certains de terminer avec le 4ème pire bilan de la ligue, ce qui leur donne 48.1% de chance à un pick dans le Top 4 et 12.5% pour le 1er pick, à garder en mémoire pour la loterie qui aura lieue le 14 mai à Chicago. Pour revenir sur les 2 matchs restants, la rencontre de mardi contre les Knicks pourrait établir un record historique en cas de défaite, car ça donnerait un bilan de 9-32 au United Center cette année, du jamais vu puisque même les immondes Bulls de 2000-2001 ont gagné 10 fois à la maison ! Gagner au moins ce match face à NY serait une bonne chose pour ne pas établir un nouveau record de médiocrité et bien terminer la saison pour se pencher un peu plus sereinement sur la prochaine.

Résultats de la semaine :

L @ New York 113-105
W @ Washington 114-115
L vs Philadelphie 96-116

Le meilleur :

JaKarr Sampson (E) : – 31.3mins, 23.0mins, 25/38 aux tirs dont 4/9 à 3pts, 15/17 aux lancers, 8.0rbs, 1.0ast, 1.0stl, 1.0blk – Alors ça c’est ce qui s’appelle avoir un impact d’entrée ! Signé en 10 day contract le 31 mars, il n’a pas tardé à saisir son opportunité à fond. Parfois un peu « brut de décoffrage » et pas doté d’un shot des plus fluide, il a malgré tout été extrêmement productif à chaque entrée en jeu, capable de jouer physique près du cercle, provoquer les fautes en nombre et mettre ses lancers, de s’écarter et dégainer de plus loin, il a fait beaucoup de bien à l’attaque et a également été solide en défense avec de gros rebonds et une bonne protection du cercle. Un Career High de 29pts face à son ancienne équipe de Philadelphie, il fait clairement tout ce qu’il faut pour se montrer et intéresser une équipe pour l’an prochain.

Image

Grand Soleil :

Robin Lopez (↑) : – 26.3mins, 16.3pts à 21/31 au tirs, 5.0rbs, 1.3ast, 1.0blk – 2 lancers manqués en toute fin de match l’ont privé d’un Career High au Madison Square Garden le jour de son anniversaire. Il se contentera de 29pts, sa 2ème meilleure marque en carrière, à 12/18 aux shots. Derrière ça il a été moins impliqué et recherché par ses partenaires, mais a été brillant quand ce fût le cas. Spin moves, feintes, hooks, il a encore sorti tout l’arsenal et été précieux défensivement.

Walter Lemon Jr (=) : – 30.0mins, 12.7pts à 18/44 aux tirs dont 0/2 à 3pts, 4.3rbs, 6.0asts, 2.3stls – Un énorme match dans la victoire à Washington, avec des actions clutchs et notamment ses 2 lancers à la toute fin, puis 2 autres matchs plus discrets mais l’homme qui porte une chaussure noire et une blanche a fait admirer son jeu de passe et sa capacité à attaquer le cercle en force, avec un premier pas dévastateur, en plus de tout donner défensivement avec quelques gambles qui sont passés et une grosse énergie.

Shaquille Harrison (↓) : – 29.0mins, 9.7pts à 13/30 aux tirs dont 3/4 à 3pts, 4.7rbs, 2.7asts, 1.3stl – Moins d’adresse et moins de shots aussi pour Shaq cette semaine, mais toujours cette incroyable et inépuisable énergie de tout les instants, des retours défensifs, des hustle plays et même des actions clutchs à Washington pour assurer la victoire. A conserver absolument !

Beau :

Ryan Arcidiacono (=) : – 18.0mins, 10.7pts à 13/24 aux tirs dont 2/6 à 3pts, 4/4 aux lancers francs, 2.7rbs, 2.7asts – Redevenu remplaçant au profit de Lemon Jr, il a malgré tout continué sur sa lancée et aligné de bonnes performances avec beaucoup d’adresse, des tirs bien pris, en rythme en plus de bien organiser l’attaque et défendre efficacement, même s’il s’est souvent retrouvé face à des meneurs plus grands que lui.

Image

Timothé Luwawu-Cabarrot (↓) : – 26.3mins, 11.7pts à 12/32 aux tirs dont 3/18 à 3pts, 8/9 aux lancers, 4.7rbs, 1.0ast, 1.0stl – 3 matchs en double figure et même 4 de suite pour le Frenchy, malgré une adresse assez pauvre, notamment à 3pts. Il est bien plus à l’aise en attaquant le cercle ligne de fond avec ses cuts, ou il provoque aussi des lancers. Globalement solide défensivement.

Nuageux :

Rawle Alkins (=) : – 16.0mins, 6.0pts à 6/17 aux tirs dont 2/7 à 3pts, 3.0rbs, 1.7ast – Il a fini la semaine dans le 5 mais n’a pas spécialement brillé, avec une adresse et une sélection de tir douteuse. Pas un grand shooteur mais relativement à l’aise à l’attaque du cercle ou il sait provoquer le contact et obtenir des lancers.

Pluie :

Brandon Sampson (↓) : – 15.3mins, 3.3pts à 4/12 aux tirs dont 2/5 à 3pts, 1.3rb, 1.3ast – Semaine très discrète pour Sampson, qui a perdu sa place dans le 5 et n’a pas vraiment eu d’impact dans ses entrées en jeu. Souvent perdu défensivement sur les switchs et n’a pas beaucoup vu le ballon en attaque. Peine à s’imposer.

Wayne Selden Jr (↓) : – 21.0mins, 6.3pts à 9/26 aux tirs dont 1/8 à 3pts, 4.0rbs, 1.3asts – Toujours titulaire à un poste 4 qui ne lui convient pas et un temps de jeu en chute libre (moins de 15 minutes en moyenne sur les 2 derniers matchs), Selden est vraiment en difficulté en cette fin de saison. Il a du mal à se montrer percutant offensivement, avec plusieurs fautes offensives sifflées quand il attaque le cercle et des floaters qui ne rentrent pas. Boylen ferait mieux de le mettre remplaçant, mais au moins à son poste de prédilection.

Image

Cristiano Felicio (↓) : – 20.7mins, 3.7pts à 4/11 aux tirs, 5.3rbs, 2.0asts – 1 gros dunk à Washington, un autre contre les 76ers, mais à part ça, rien d’affolant offensivement et surtout que d’erreurs de placement et de concentration (sa course « Shaqtin’ A Fool » qui aurait pu coûter le match à Washington) … désespérant !

Tempête, Orage, Blizzard … :

Antonio Blakeney (↓) : – 1 match, 17mins, 6pts à 3/8 aux tirs, 2rbs, 1ast – Alors qu’il sortait d’une semaine intéressante en tant que scoreur en sortie de banc, il est de nouveau sortie de la rotation. Vu l’effectif actuel, le fait qu’il ne joue plus du tout indique clairement ce qui va lui arriver cet été …

Infirmerie :

Les Bulls n’ont rien annoncé officiellement mais on sait tous que LaVine, Porter et Dunn ne reviendront pas. Et puis quel intérêt de toute façon ? Il reste 2 matchs, rien ne justifie qu’ils jouent même s’ils en sont capables. On va finir la saison comme ça.

La semaine à venir :

9/04 vs New York
10/04 @ Philadelphie

La déclaration de la semaine :

« Oui, clairement. Il n’y a pas de raison de ne pas y croire. Je pense qu’on a assez de talent. Il y a beaucoup de choses qu’on doit faire mieux, mais en terme de talent, sur le papier, je ne vois pas beaucoup d’équipes meilleures que nous à l’Est. Je pense qu’on doit être une équipe de Play-Off l’an prochain. Je veux continuer à être consistent, quelqu’un dont on sait ce qu’il va apporter chaque jour. Je pense que la régularité est la chose la plus importante en NBA. Bien entendu je dois regarder ma défense. J’ai toujours pensé que j’étais un bon défenseur de manière individuelle, mais loin du ballon je pense que je dois faire beaucoup plus d’efforts et être plus concentré. Je pense que ça aidera beaucoup l’équipe. Offensivement aussi il y a des choses que je dois mieux faire : aller aux lancers plus régulièrement, réduire mes pertes de balle. Je pense que j’ai fait du bon boulot en terme de playmaking cette saison. » Zach LaVine, quand on lui demande si les Bulls peuvent faire les PO l’an prochain et sur ce qu’il va bosser cet été.

La perf’ de la semaine :

Robin Lopez est passé tout proche de s’offrir un superbe cadeau d’anniversaire avec un Career High au Madison Square Garden. Hélas 2 lancers loupés à la fin l’en ont empêché mais il a régalé toute la soirée avec des spin moves, feintes et hooks en tout genre sur des Knicks qui n’ont rien compris :

Facebook (Chicago Bulls 6), Twitter (@FrenchBullsFan), Youtube (FrenchBullsTV) ... JE SUIS PARTOUT !

Avatar de l’utilisateur
Casi-fo
Franchise Player
Messages : 359
Inscription : mar. oct. 16, 2018 7:37 pm
Re: Chicago Bulls 2018/2019

Message par Casi-fo » lun. avr. 08, 2019 6:07 pm

Les propos de LaVine sont prometteurs pour la suite, je pense que l'effectif a de quoi franchir un gros cap avec les joueurs en bonne santé sans oublier la possibilité d'un énorme renfort à la draft. D'autre part, la saison de Robin Lopez me plait bien notamment sur le côté mentor et présence vaillante indépendamment du contexte de la saison. Enfin, concernant le record sur le petit nombre de matchs gagnés à la maison, il serait bien de l'égaler et ne pas l'établir, je pense que les gars seront à l'affut contre les Knicks demain et vont s'ajuster par rapport à la défaite du match de la semaine passée.

Avatar de l’utilisateur
Chicago_6
Franchise Player
Messages : 315
Inscription : ven. oct. 12, 2018 3:26 pm
Localisation : Birmingham
Contact :
Re: Chicago Bulls 2018/2019

Message par Chicago_6 » lun. avr. 15, 2019 11:37 am

LE BAROMÈTRE DES BULLS (S5,EP26)

Image

Une défaite à la maison contre NY synonyme de record de franchise de nullité au United Center sur une saison (9-32), un blowout à Philadelphie le lendemain face au bout du bout du banc des 76ers qui avaient décidé de reposer leurs 6 principaux joueurs; la saison des Bulls aura été difficile à regarder et apprécier tant il se dégageait une impression que plus personne n’en avait quelque chose à foutre ! Entre une moitié de l’équipe qui vient de la G-League, d’autres qui semblent avoir compris que leur sort était scellé et un qui a encore un gros contrat et ne se bouge pas le fion depuis qu’il l’a signé, c’était pénible et grand temps que ça s’arrête. Dans ces 2 matchs, l’adversaire aura systématiquement pris un meilleur départ avec plus d’agressivité et aura géré tranquillement les quelques pauvres soubresauts de Bulls pas vraiment inspirés ni intéressés. Pas la meilleure manière de se montrer pour tenter de convaincre quelqu’un ! Bref dans l’attitude, c’était loin d’être glorieux, espérons qu’ils soient plus motivés à bosser sur leur jeu cet été ou retrouver la santé pour ceux qui n’ont pas pu finir la saison. En parlant de ça, au lendemain du dernier match de la saison régulière, les Bulls ont annoncés qu’après plusieurs tests concluants, Lauri Markkanen pouvait reprendre la pratique du sport sans difficulté. Une bonne nouvelle mais même si ce n’est que le hasard, le timing fait un peu tiquer … Toujours est il qu’on attend des Bulls qu’ils passent désormais de la parole aux actes. Boylen, qui devrait être prolongé très prochainement au delà de 2019/20, disait être impatient d’être au Training Camp en septembre pour mettre ses idées en pratique tandis que LaVine promet déjà les PO pour la saison prochaine, une ambition confirmée par John Paxson qui a dit : « On doit être dans la lutte pour aller en PO l’an prochain » ! Pour ça, va falloir bosser et pas qu’un peu !

Résultats de la semaine :

L vs New York 86-96
L @ Philadelphie 125-109

Le meilleur :

Ryan Arcidiacono (↑) : – 31.0mins, 14.0pts à 8/18 aux tirs dont 2/6 à 3pts, 10/11 aux lancers, 6.0rbs, 4.5asts, 1.5stl – Belle fin de saison pour Arcidiacono, qui a montré qu’il avait encore du jus et s’en est servi pour attaquer le cercle, provoquer et rentrer ses lancers, presser haut défensivement et revenir en transition. Il s’est fait plaisir offensivement dans sa ville natale de Philadelphie au dernier match, devant toute sa famille. Lui et RoLo sont les 2 seuls Bulls à ne pas avoir été blessés cette saison. Il a disputé 81 matchs !

Grand Soleil :

Walter Lemon Jr (=) : – 23.0mins, 14.5pts à 12/28 aux tirs dont 2/2 à 3pts, 5.0rbs, 3.0asts – Il s’est fait plaisir pour peut être sa dernière sortie sous le maillot des Bulls avec de bons paniers en pénétration, un premier pas rapide et des drives’n’kicks. Il prend aussi pas mal de rebonds pour sa taille. De quoi convaincre les dirigeants de rester ?

Image

Shaquille Harrison (=) : – 24.0mins, 12.0pts à 10/22 aux tirs dont 1/4 à 3pts, 5.0rbs, 1.5ast, 2.0blks – Meilleur contreur de l’équipe sur les derniers matchs, en tant qu’arrière et sans être particulièrement grand (1m92), ça devrait suffire à situer le niveau de hustle plays du bonhomme, qui encore une fois n’a rien lâcher jusqu’au bout. Quelle saison de sa part et quelle leçon d’abnégation. Il DOIT rester un Bull.

Robin Lopez (=) : – 28.5mins, 12.0pts à 11/22 aux tirs, 3.5rbs, 1.0blk – En espérant que ce n’était pas ses dernières sorties avec les Bulls, RoLo a fait le taf comme à son habitude en se rendant disponible et efficace offensivement et en étant actif défensivement sur jeu placé. Il a même rentré un ultime Earl Trey face aux Knicks.

Beau :

Brandon Sampson (↑) : – 23.0mins, 10.5pts à 8/15 aux tirs dont 4/7 à 3pts, 1.0rbs, 2.0stls – Du mieux pour lui, qui a pu se montrer un peu plus avec une bonne adresse et de meilleurs choix offensifs en plus d’une défense plus active pour couper les lignes de passes même si c’était surtout des gambles qui sont passés.

Nuageux :

Wayne Selden Jr (↑) : – 24.0mins, 7.0pts à 6/16 aux tirs dont 2/7 à 3pts, 7.0rbs, 2.5asts – Il est passé totalement au travers contre NY avant de finir sa saison sur une meilleure note en profitant du Garbage Time à Philly. Toujours autant de mal à avoir un impact en défense à un poste qui ne lui va pas, donc difficile de juger. Mais offensivement, trop de choix forcés …

Image

JaKarr Sampson (↓) : – 1 match, 33mins, 11pts à 4/16 aux tirs dont 1/5 à 3pts, 8rbs, 1ast, 1stl – Après une semaine assez exceptionnelle, il a eu du mal à régler la mire face aux Knicks, avec beaucoup de loupés près du cercle. N’a pas joué le lendemain à Philadelphie car son 10 Day Contract avait pris fin.

Timothé Luwawu-Cabarrot (=) : – 27.5mins, 12.0pts à 8/21 aux tirs dont 3/9 à 3pts, 4.0rbs, 1.0ast – Une sélection de tir peu évidente, des contre attaques gâchés et peu d’impact en défense, il ne s’est pas franchement distingué dans cette fin de saison et pas sur que les Bulls lui proposent de prolonger l’aventure …

Pluie :

Cristiano Felico (=) : – 19.5mins, 3.0pts à 2/7 aux tirs, 7.0rbs, 0.5ast, 0.5stl – Toujours autant de difficulté à exister, à réclamer la balle, à en faire quelque chose quand il l’a … pas la moindre trace de progression tout au long de la saison, seuls quelques rebonds offensifs à se mettre la dent, ça fait peu …

Rawle Alkins (↓) : – 16.0mins, 3.5pts à 3/7 aux tirs, 1.5rb, 1.0ast – N’a pas franchement montré grand chose si ce n’est quelques drives rapides mais trop intermittents. Ne défend pas franchement non plus …

Image

Tempête, Orage, Blizzard … :

Antonio Blakeney (=) : – 14mins, 7pts à 3/6 aux tirs, 1rb, 3asts, 1stl – Il a retrouvé les parquets pour le tout dernier match de la saison après de nombreux DNP’s, son avenir est probablement déjà scellé.

La déclaration de la semaine :

« C’est très possible. D’ailleurs j’ai déjà évoqué le succès avec Jim et Michael Reinsdorf afin de régler ça rapidement. Je ne sais pas quand ce sera officiel mais j’envisage Jim comme notre coach. Je pense qu’il a démontré aux joueurs à quel point il tient à eux. Son but est de rendre chaque joueur meilleur individuellement. Je suis le premier à reconnaitre que sa première semaine en poste était explosive, mais ce que j’ai vu après ça c’est quelqu’un qui n’a pas reculé face à ce challenge et qui s’est adapté à son groupe. Il se voit vraiment comme un professeur, quelqu’un qui veut être proche de ses joueurs. Parfois ça implique d’être dur et ferme. Je suis convaincu qu’on peut être dur avec des joueurs tant qu’on leur fait comprendre que c’est parce que vous tenez à eux et vous voulez les voir réussir. Il va les coacher de la manière dont il pense qu’ils doivent être coacher. J’étais impressionné ce matin en faisant les interviews individuelles de fin de saison de chaque joueur, ils comprennent et acceptent ce que Jim leur demande et Jim a de grandes attentes placées en eux. On va essayer de construire un groupe qui correspondra à ce que Jim veut faire. »John Paxson à propos d’une éventuelle prolongation de contrat de Jim Boylen au delà de la saison 2019/20.

A LA SAISON PROCHAINE, GO BULLS !
Facebook (Chicago Bulls 6), Twitter (@FrenchBullsFan), Youtube (FrenchBullsTV) ... JE SUIS PARTOUT !


Répondre